<
>
swopdoc logo
Download
a) trade for free
b) buy for 2.35 $
Document category

Exam preparation
History

University, School

Rennes 2 à Rennes

Grade, Teacher, Year

no school mark yet, 2nd year of Bachelor

Author / Copyright
Text by Kristine O. ©
Format: PDF
Size: 0.19 Mb
Without copy protection
Rating [details]

Rating 4.0 of 5.0 (1)
Networking:
0/0|0[3.0]|0/0







More documents
Milarepa – Exposé d’un livre 04.05.12 Feuille de résumé L’auteur Éric-Emmanuel Schmitt: né le 28 mars 1960 à Sainte-Foy-lès-­Ly­on comme fils des profs avec une attitude athée il ecrit sa première pièce de théatre “Gregoire, ou pourqoui les petits pois sont-ils verts” avec seize ans étudie de1980 à 1985 à l’École normale supérieure et en sort agrégé de philosophie (« Diderot ou la philosophie de la séduction ») Schmitt enseigne un an au lycée et puis à luniversité de Chambéry Durant les années 1990, ses pièces de théâtre lui apportent…

Commentaire de document – TD5


Initiative pour l’Europe – Discours d’Emmanuel Macron pour une Europe souveraine, unie et démocratique” (26 septembre 2017)


« Ma génération n’est pas une génération de géants, mais de faibles héritiers […] Que laisserons-nous ? ». Cette phrase prononcée par Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne en janvier 2016, a été reprise en partie dans ce discours : il s’agit d’un discours-programme politique d’une durée d’une heure et demi environ et prononcé à la Sorbonne le 26 septembre 2017. Son auteur, Emmanuel Macron a été secrétaire général adjoint de la présidence de la République de 2012 à 2014. Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique jusqu’à sa démission en août 2016, il fonde son mouvement politique En Marche ! en avril 2016. Le 14 mai 2017, Emmanuel Macron remporte les élections présidentielles françaises. Fervent défenseur de l’Union Européenne et de sa souveraineté, ce qui l’a d’ailleurs distingué pendant la campagne présidentielle, tout comme son refus du « clivage gauche-droite », son discours laisse apparaître d’emblée une stratégie de communication essentiellement tournée vers la jeunesse, comme illustre par exemple le fait de prononcer ce discours à la Sorbonne. Emmanuel Macron veut convaincre de la nécessité de créer une Europe souveraine, unie et démocratique. S’étant déjà exprimé sur le sujet lors du discours d’Athènes le 7 septembre 2017, où il évoquait d’ailleurs une refondation de l’Europe, il réitère cette volonté en projetant sa vision d’une Europe future au-delà de son mandat, jusqu’en 2024. Les destinataires du discours sont donc ses électeurs, les citoyens français, mais également ses partenaires européens.

Le choix du lieu comme on l’a dit plus haut, montre aussi sa volonté de s’adresser aux étudiants, futurs acteurs de l’Europe fantasmée par Emmanuel Macron. Le moment que choisit Emmanuel Macron pour réaliser ce discours est également très stratégique. Il a lieu près de deux semaines après celui sur l'État de l’Union par le président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker, et se situe au lendemain des élections législatives allemandes, le parti d’extrême-droite, l’AfD (Alternative für Deutschland) rencontra un succès fulgurant. Emmanuel Macron présentant sa vision de l’avenir de l’Union européenne, il ne saurait dissimuler sa volonté d’influencer en amont les débats entre les partis allemands au lendemain des élections législatives.

Nous allons donc nous demander en quoi Emmanuel Macron, avec son projet et dans un contexte européen qui divise, se pose en fervent défenseur de l’Union européenne et de sa souveraineté.

On distinguera tout d’abord au sein de ce discours un appel à faire de l’Union européenne une puissance militaire autonome et forte, puis, l’importance capitale selon le président français de restaurer la puissance économique, industrielle et monétaire de l’Europe. Nous verrons également que derrière cette vision très descriptive d’une Europe unie et forte se cache le spectre du nationalisme.


***

Ce discours d’Emmanuel Macron est porteur d’une véritable vision que le président français, alors en septembre 2017 nouvellement élu, souhaite voir advenir : alors que le contexte européen et international semble ébranler la souveraineté de l’Union européenne, Emmanuel Macron insiste lourdement sur la nécessité de faire de l’Europe une puissance militaire et politique autonome et forte.

Cette nécessité s’explique par le contexte international qui remet en cause la place de l’Europe comme puissance dans le monde, et est également justifiée par le nombre d’issues géopolitiques que l’Europe est amenée à affronter.

    2017 constitue une année noire pour l’UE, deux facteurs principaux, d’ailleurs évoqués dans le discours d’Emmanuel Macron, ayant ébranlé la souveraineté de l’Europe : le vote en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, par les Britanniques en mars 2017, et le progressif désengagement des États-Unis des accords internationaux, avec pour date-clef le départ des États-Unis des accords de Paris sur le climat en juin 2017. Emmanuel Macron élude toutefois quelque peu la question du Brexit : la désertion pourtant toute récente au moment de son discours du Royaume-Uni n’est pas présentée comme un échec ni même une épreuve à surmonter, mais est bel et bien intégrée au disco.....[read full text]

Download Commentaire du discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne du 17 septembre 2017
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis
This page(s) are not visible in the preview.
Please click on download.
Download Commentaire du discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne du 17 septembre 2017
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

La question du budget se fait également le prolongement d’une volonté européenne déjà existante, puisque qu'un Fonds européen de défense de 590 millions d'euros avait été lancé en septembre 2016 lors d’une phase pilote. Dans la vision d’Emmanuel Macron, l’IEI se conçoit comme une structure alternative à des organismes déjà existants, comme le PSDC (Politique de Sécurité et de Défense Commune) qui poursuit également l’objectif d’une Défense commune, ou le CSP (la Coopération Structurée Permanente) qui elle aussi repose sur le concept d’une politique d’intégration différenciée.

En matière de terrorisme, alors que Emmanuel Macron présente son idée d’un “parquet européen contre la criminalité organisée et le terrorismecomme novatrice et vectrice de changement, il s’inscrit encore une fois dans une histoire européenne de lutte contre le terrorisme. Dès 2004 sont adoptés en Europe des initiatives de lutte contre le terrorisme, et en 2007, est créé le poste de coordinateur européen de la lutte contre le terrorisme, suivi en 2015 après les attentats de Paris de l’adoption par la Commission européenne d’un Programme européen en matière de sécurité, qui offre aux États-membres des instruments juridiques, des outils de coopération, des appuis techniques et financiers. Au moment même du discours de la Sorbonne, la mise en œuvre de projets de sensibilisation à la radicalisation à hauteur de 120 millions d’euros a lieu. Cependant, dans la lutte contre le terrorisme, constitutionnellement, la prérogative reste celle des États membres, car l’UE ne peut pas arrêter les terroristes ou les États membres : l’UE ne peut intervenir qu’en soutien à l’action de ses États, ce qui semble circonscrire avant même son instauration la marge de manœuvre de ce futur parquet européen.

En matière d’immigration, Emmanuel Macron exhorte “à maîtriser nos frontières en préservant nos valeurs, ce qui rappelle que la crise migratoire, avant d’être un sujet politique ou économique, est avant toute chose une crise humanitaire. La phrase “la crise migratoire n’est pas une crise, c’est un défi qui durera pour longtemps” contredit le discours européen ambiant issu des mesures “exceptionnelles” de 2015 qui, en ce caractère exceptionnelle, niait le caractère durable de la déstabilisation de régions entières qui amenait des centaines de milliers de personnes à se rendre en Europe.

Cet appel à mettre en œuvre des décisions communes, et à aider les partenaires submergés par des arrivées massives, comme l’Italie ou la Grèce, rompt avec la politique française d’alors, la France menant depuis 2014 une politique assumée de non-accueil, comme l’illustrent par exemple les déplacements autoritaires dans des centres inadaptés à l’accueil des demandeurs d’asile ou des mineurs.


Le discours d’Emmanuel Macron se présente donc comme la solution à un certains nombres d’ambiguïtés ou de paradoxes : restaurer la puissance militaire malgré le manque de soutien des États-Unis et du Royaume-Uni pour l’UE, créer une Europe de la Défense tout en accueillant massivement et dignement les migrants d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, mais également, et c’est ce que nous verrons plus bas, créer une Europe sociale en réduisant le chômage tout en l’intégrant à une économie marchande globalisée.

Emmanuel Macron, en se faisant le supporter d’une Union européenne puissante sur le plan économique, industrielle et monétaire, propose alors d’étendre les réformes nationales prévues à l’échelle européenne et de mettre en place un budget commun.

***


Le premier enjeu du discours consiste à étendre les mêmes réformes nationales à toute l’Union Européenne, afin de régler la question du chômage. D’une part, aux lignes 124 à 125 « Nous devrions définir un salaire minimum adapté à la réalité économique de chaque pays, mais progressivement rentrer dans cette logique pour les faire converger. », Emmanuel Macron veut rapprocher les modèles sociaux et créer un socle social européen avec un salaire minimum adapté pour chaque pays, ce qui permettrait de lutter contre le dumping entre les pays.

Le « salaire minimum européen » est calculé à l'échelle supranationale. Le salaire en question serait discuté collectivement chaque année entre dirigeants de leurs pays respectifs. Néanmoins, il semblerait que les pays d'Europe de l'est refusent cette idée car ce serait un risque pour leur attractivité, mais aussi notamment parce-que leur main d’œuvre est moins coûteuse que dans les autres pays européens.

En France, les réactions sont diverses. L'idée du « salaire minium européen » n’est pas nouvelle car elle reprend la proposition de Philip Cordery de 2016. D’autre part, aux lignes 128 à 130, Emmanuel Macron propose la création d’un fonds de solidarité : « je propose que le niveau le plus élevé de cotisations soit payé, mais au profit du pays d'origine.

Cet argent alimentera un fonds de solidarité qui bénéficiera aux pays les moins riches pour les aider à converger ». Cela permettrait de faire de la zone euro la source principale de la puissance économique de l’Europe. Pour alimenter ce « fonds de solidarité », Emmanuel Macron souhaite créer des investissements communs aux différents pays européens et doublés d’un impôt : c’est le « socle commun&.....

Download Commentaire du discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne du 17 septembre 2017
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis
This page(s) are not visible in the preview.
Please click on download.
Download Commentaire du discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne du 17 septembre 2017
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

Le dumping fiscal a pour but d'attirer des capitaux et des personnes dans les pays concernés (par exemple les LuxLeaks en 2014). Par ce moyen, le pays renforçait son attractivité. L’objectif était aussi de combler les failles de plusieurs nations qui permettaient aux multinationales d’échapper à toute taxation. Aujourd’hui, cette harmonisation de l’impôt sur les sociétés semble encore compliquée à cause d’une Allemagne réservée et des pays pratiquant le dumping fiscal, c’est-à-dire l’Irlande, le Luxembourg et les Pays-Bas.

Ces trois pays feraient en effet perdre la somme d’environ quinze milliards d'euros.

Finalement, ce discours est porteur d’une vision qui consiste à créer une « Europe intégrée » à l’économie marchande globalisée. Cette conception très libérale des modèles sociaux s’oppose à une opposition grandissante du libéralisme dans les partis politiques européens, et aussi dans l’électorat. Malgré un discours et une posture langagière que l’on pourrait qualifier « d’optimiste », Emmanuel Macron ne parvient pas à cacher son inquiétude envers la montée de ce que l’on pourrait communément désigner sous le nom « euroscepticisme » : derrière le spectre du nationalisme se cache le refus croissant de l’Union européenne et la zone euro


 ***


«

Nationalisme, identitarisme, protectionnisme, souverainisme de repli » : tels sont les noms que Emmanuel Macron utilise pour désigner ceux qui se montrent sceptiques envers la construction d’une Union européenne unie et souveraine. Alors que Emmanuel Macron appelle à se défier de ces idées, en fondant son argumentation sur une analyse du rejet de l’Union européenne d’aujourd’hui comme héritier du nationalisme-socialisme allemand du IIIe Reich, il se positionne personnellement face à l’extrême droite en France et en Allemagne, où le parti d’extrême droite conservateur et anti-euro AfD connut un succès considérable aux dernières élections législatives.

Cependant, force est de constater que derrière la définition d’Emmanuel Macron de l’Europe comme “puissante mais solidaire”, “compétitive mais sociale”, celle-ci ne parvient plus à convaincre une certaine f.....

Download Commentaire du discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne du 17 septembre 2017
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis
This page(s) are not visible in the preview.
Please click on download.
Download Commentaire du discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne du 17 septembre 2017
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

Ainsi, les partis et mouvements eurosceptiques, pas tous issus de l’extrême-droite, s’appuient sur le scepticisme croissant des citoyens vis-à-vis de la performance des démocraties libérales : à travers un refus de la mondialisation, on comprend la présence d’un désir de revenir à une époque où les emplois nationaux étaient protégés contre la concurrence des pays à bas coût du travail, désir qui s’articule également autour d’une lutte contre l’immigration. La crise financière s’associe donc à une crise démocratique : la mauvais croissance du PIB, le haut taux de chômage ou encore les niveaux d’endettement privé et public s’accompagnent d’un manque de confiance dans le projet européen et dans les valeurs qui lui sont associés.

***

Finalement, on peut dire que ce discours d’Emmanuel Macron prend place à un moment charnière et délicat de la construction européenne : en 2017, celle-ci est fragilisée par la conjoncture diplomatique internationale, la montée du terrorisme, une crise migratoire et l’essor des nationalismes, relatif à une perte de confiance dans le système démocratique et économique européen.

Quelques mois après ce discours, la décision d’Angela Merkel de ne pas se représenter à la tête du CDU et l’essor d’une politique anti-immigration avec des candidats comme Friedrich Merz ou Jens Spahn fragilisa de nouveau la position de Emmanuel Macron qui apparaît de plus en plus dans le paysage européen comme une « exception ».

Cette vision d’une UE unie et souveraine semble, en 2019, s’être soldée par un échec :on notera par exemple l’émergence d’une crise diplomatique sans précédent entre la France et l’Italie du mouvement cinq étoiles, les échecs diplomatiques consécutifs de l’Union européenne, au Venezuela, en Iran, devant la Ligue Arabe, et pendant les accords autour de l’utilisation des armes nucléaires de portées intermédiaires où les différents membres ont été incapables de s’accorder. Les prétentions nationales de Emmanuel Macron elles-mêmes à créer une République « sociale mais compétitive » « humaine mais puissante » intégrée dans l’espace européen semblent également avoir échoué : Ses réformes nationales en matière de travail, de taxation sur le carbone, sur la réforme du droit chômage qui se voulaient être la solution au manque de croissance, en accroissant dans le même temps la précarité, se sont heurtés sur le sol national à de grands mouvements de contestation et de révoltes des gilets jaunes. De la même manière, en matière d’immigration, alors que l’accueil massive mais digne des populations de réfugiés semblait avoir une place toute particulière au sein de ce discours, l’odyssée de l’Aquarius, ce bateau rempli de migrants repêchés en Méditerranée, demandant à accoster, mais repoussé notamment par la France du fait de directives adressées aux préfets, la diffusion de deux circulaires par Gérard Collomb sur les expulsions en décembre 2017, l’instruction qui rappelle aux préfets que la lutte contre l’immigration irrégulière doit être l’une de leurs « premières priorités », alors même que le droit international ne définit pas de la même manière l’irrégularité en matière d’immigration, ainsi que la mise en place de quotas, mesure habituellement défendue par les droites, montrent bien l’évolution de la place de l’immigration dans le quinquennat d’Emmanuel Macron, quand bien même l’accueil des réfugiés faisait partie de ses arguments électoraux en 2017.

Il semblerait également que, alors que E. Macron dans ce discours se présente comme un précurseur en matière de politique européenne, et que son discours ait été perçu comme tel par les politiciens européens, par les médias et certains spécialistes, il apparaît très nettement qu’il s’inscrit en vérité dans des processus déjà existants. Ainsi, il propose au sein de ce discours la création de nouvelles structures, notamment dans le domaine de la défense, mais qui recouvrent les mêmes enjeux que certaines structures existantes, comme par exemple l’lEI qui recouvre des prérogatives du PSDC ou CSP, pouvant ainsi mener à des ingérences au sein .....

Download Commentaire du discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne du 17 septembre 2017
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis
This page(s) are not visible in the preview.
Please click on download.
Download Commentaire du discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne du 17 septembre 2017
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

LEBARON Frédéric « Europe : vers des irruptions démocratiques ? » dans Savoir/Agir janvier 2015 page 5 à 7

DAMGE Mathilde « En carte : la progression des extrêmes droites en Europe » dans Le Monde le 7 mars 2018


En matière de politique migratoire


DUMITRU Speranta « L’actuelle politique migratoire d’Emmanuel Macron ne respecte pas le programme d’En marche » dans Marianne le 17 janvier 2018

PROST Yannick « La politique migratoire du Président Macron, entre pression intérieure et espoir européen » dans The Conversation le 19 juin 2018

BLANCHARD Emmanuel et RODIER Claire  « Crise migratoire  : ce que cachent les mots » dans Plein droit avril 2016 page 3 à 6

DRAVIGNY, Josselin. « Présidence Macron et immigration : la continuité en marche ? », Migrations Société, vol. 168, no. 2, 2017, pp. 3-11.


En matière de défense européenne

PERTUSOT Vivien « Défense européenne : enfin du nouveau » dans Politique étrangère janvier 2015 page 11 à 23


WERNERT, Séverine. « L’Union européenne et la lutte contre le terrorisme », Politique étrangère, vol. Été, no. 2, 2018, pp. 133-144.

Sites internet


A propos des États-Unis

AFP « Climat, Unesco, nucléaire iranien, migrations: symboles du désengagement américain » le 3 décembre 2017 dans Le Point

URL :


A propos de défense européenne


GROS-VERHAYDE Nicolas « Huit pays adhèrent à l’initiative européenne d’intervention d’E. Macron. La lettre d’intention signée » dans Club-Bruxelles le 25 j.....

Download Commentaire du discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne du 17 septembre 2017
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis
This page(s) are not visible in the preview.
Please click on download.
Download Commentaire du discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne du 17 septembre 2017
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

URL :


TENZER Nicolas, « FRANCE - L'année politique 2017 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mars 2019.

URL :


VAYSSIERE Bertrand, « L'Union européenne dans les dernières élections présidentielles françaises : un véritable enjeu ? », Archives ouvertes [en ligne], consulté le 27 mars 2019.

URL :


WYPLOSZ Charles, « Macron et l’Europe 2.0 », Telos [en ligne], consulté le 30 mars 2019.

URL :


Plan du commentaire :

  1. Ce discours d’Emmanuel Macron insiste sur la nécessité de faire de l’Europe une puissance militaire et politique autonome et forte :

    1. Cette nécessité s’explique par un contexte international qui constitue une menace pour la place de l’Europe dans le monde

      1. la Grande-Bretagne sort de l’Europe

      2. Les Etats-Unis se désengagent

    2. L’UE se confronte également à de nombreuses issues géopolitiques

      1. Ce discours porte la volonté de construire “une Europe de la défense” face au terrorisme et à la criminalité

      2. Il insiste également sur la nécessité de créer “un espace commun des frontières, de l’asile et de l’immigration” : la question de la crise migratoire

  2. Ce plaidoyer pour restaurer la puissance de l’Union européenne insiste également sur la nécessité de redorer sa puissance économique industrielle et monétaire : Ce discours est porteur d’une vision consiste à créer “une Europe intégrée” à l’économie marchande globalisée.

      1. Le premier enjeu du discours consiste à étendre les mêmes réformes nationales à toute l’Union européenne pour régl.....

This page(s) are not visible in the preview.
Please click on download.
Download Commentaire du discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne du 17 septembre 2017
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

Legal info - Data privacy - Contact - Terms-Authors - Terms-Customers -
Swap+your+documents