Discussion / Argumentative Essay

Émission Philosophie : Subjet du Meurtre. (Philosophie: Meurtre)

557 Words / ~1½ pages
<
>
swopdoc logo
Download
a) trade for free
b) buy for 3.45 $
Document category

Discussion
French

University, School

Freie Universität Berlin - FU

Author / Copyright
Text by Viktoria S. ©
Format: PDF
Size: 0.03 Mb
Without copy protection
Rating [details]

Rating 4.0 of 5.0 (1)
Live Chat
Chat Room
Networking:
0/0|0[0.0]|2/1







More documents
La responsabilité civile Notion Par RC on entend l’obligation faite à la personne qui a causé un dommage, le plus souvent par accident, de le réparer. On peut être l’auteur d’un dommage (conducteur, cycliste, etc.). Selon les cas, il faudra se référer a une des normes de la RC, qui se trouvent principalement dans le CC et le CO. (Aussi dans des lois spéciales). Les différentes normes de responsabilité La responsabilité avec faute Elle stipule que celui qui cause un dommage à autrui, soit intentionnellem­ent­, soit par négligence ou imprudence, est tenu de le réparer. C’est une forme générale à laquelle on recourt chaque fois que la situation n’est pas réglé par une disposition particulière. Elle s’applique principalement aux événements de la vie quotidienne. Mais son champ d’application se rétrécit cependant de plus en plus au profit des responsabilités causales. Afin qu’elle soit avérée, il faut 4 conditions : Un acte illicite : la transgression d’une règle de droit Une faute : le manquement au devoir de diligence. Un dommage : la diminution du patrimoine de la victime Un lien de causalité : le dommage doit être la conséquence directe de l’acte illicite et de la faute. (Ex : skieur renverse un autre ; client casse un objet de valeur dans un resto) La responsabilité causale simple Caractérisée par 2 choses : d’une part elle découle de la simple causalité,
Émission Philosophie : Subjet du Meurtre. (Philosophie: Meurtre)

Philosophie : Meurtre


Cette émission de Philosophie a été diffusée le premier décembre 2013 sur Arte.

Le modérateur Raphael Enthoven débatte les différents aspects du meurtre avec son invitée la philosophe Corinne Pelluchon.

Ils commencent leur discours par une citation du sixième commandement de la bible. Raphael Enthoven pose à ce point la question si ceci est un Ordre dans le sens « tu ne dois pas tuer » ou plutôt un constat « tu ne peux pas tuer » supposant qu’il reste toujours quelque chose qui ne peut pas être tué, alors dont on ne peut pas nier l’existence.

Corinne Pelluchon remarque qu’il est nécessaire de distinguer entre différentes types de meurtre et de violence. En représentation de ces genres ils emploient des images à l’aide desquelles le spectateur est introduit aux divers aspects.

Les deux philosophes commencent part une photographie du Ché Guevara le jour après son assassinat.

Madame Pelluchon illustre qu’une première distinction est celle d’un assassinat politique avec contexte politique. Dans ce cas la cible du meurtre n’est pas une personne en soi, mais ce qu’elle représente.

Dans un deuxième temps ils se dévouent à une image d’Abel. Ce Meurtre est maintenant considéré le contraire du meurtre du Ché.

Cette fois ci, l’objectif du meurtre n’est pas ce qui est incorporé par la victime, mais c’est la victime même. Le meurtrier veut anéantir son l’existence de son victime. Dans ce cas si c’est aussi lié à une proximité de la victime et du meurtrier. À ce moment, Enthoven introduit un troisième terme. C’est celui de la tentation à côté du comm.....[read full text]

This paragraph has been concealed!Download the complete document
DownloadÉmission Philosophie : Subjet du Meurtre. (Philosophie: Meurtre)
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

0+≈†;≈∞∋≈† †∞∞+ ⊇é+∋†, 9≈†++=∞≈ ⊥+é≈∞≈†∞ ∞≈∞ ;∋∋⊥∞ ⊇∞ †;†∋ «&≈+≈⊥;7+∞ 3+;≈;≈⊥&≈+≈⊥;» ⊇∞ 9∞++;∂.

0∞††∞-≤; †+∋;†∞ †∞ ∋∞∞+†+∞ ≈∋≈≈ ∋+†;†. 0’∞≈† ∞≈ ∋∞∞+†+∞ {∞≈†∞ ⊥+∞+ †’∋≤†∞ ⊇∞ †∞∞+, ⊥+∞≈≈é ⊥∋+ ∞≈∞ †+†;∞ ∋∞∞+†+;è+∞. 3∞+ ≤∞ †+≈⊇, 9≈†++=∞≈ ≤+≈≈†∋†∞ ⊥∞’∞≈ †∞∞∞+, ≈’;∋⊥++†∞ ⊥∞’∞††∞ ≤∋∞≈∞ ;† ∋ ⊥+∞+ ≤+∋∋∞††+∞ ≤∞† ∋≤†∞, +∞≈†∞ †+∞{+∞+≈ ∞≈ ∋∞∞+†+;∞+. 0∞††∞≤++≈ ∋{+∞†∞ ⊥∞’∞≈ ∋∞†+∞ ∋≈⊥∞≤† ⊇∞ ≤∞ ≤∋≈ ≈+; †∞ †∋;† ⊥∞∞ ≤∞ ∋∞∞+†+∞ é†∋;† ⊇∞=∋≈† ∞≈ †+≈⊇ ⊇’∋∞†+∞≈ ∋∞∞+†+∞≈ ∞† ⊇’∋≤†∞≈ ⊇∞ =;+†∞≈≤∞.

9††∞ +∞∋∋+⊥∞∞, ⊥∞∞ ≈+∞≈ ≈+∋∋∞≈ ∋∞≈≈; ≈∋;≈;† ⊥∋+ †∞≈ ∋≤†;+≈≈ ⊇∞≈ ∋∞†+∞≈. 9≈ ⊥†∞≈, †∋ ⊥∞∞+ ⊇∞ †∋ ∋++†, ⊥∞’+≈† †+∞≈ †∞≈ ê†+∞≈, ∞≈† ∞≈∞ ⊥∞∞+ ⊥++≈;⊥∞∞, ⊥∋≈ ;≈†∞††∞≤†∞∞††∞.

5∞≈†∋≈† ∞≈ ⊥∞+≈⊥∞≤†;=∞ ⊇∞ †∋ =;≤†;∋∞, 9≈†++=∞≈ ∋=∋≈≤∞ †∋ †+è≈∞ ⊥∞∞ †+∞† †∞ ∋+≈⊇∞ ∞† †+∞≈ †∞≈ ê†+∞≈ †;∞≈≈∞≈† ∞≈∞ ≤+≈≈≤;∞≈≤∞ ⊇∞ †∞∞+ ∋++†.

0≈ ⊥∋≈≈∞ ∋∞ ⊇∞+≈;∞+ ∋≈⊥∞≤† ⊥∞; ∞≈† ;††∞≈†+é ⊥∋+ †’;∋∋⊥∞ ⊇’∞≈ ⊥+∞†∞† ∋∞⊥∞∞† +≈ ≤+∞⊥∞ †∋ †ê†∞. 0∞††∞≤++≈ =+;† †+∞† ⊇’∋+++⊇ ∞≈ ⊥+;≈† ≤+∋∋∞≈ ∞≈†+∞ †’++∋∋∞ ∞† †’∋≈;∋∋†. 7∞ ∋+∋∞≈† ⊇∞ †∞∞+ ∋++†, †+∞≈ †∞≈ ⊇∞∞≠ ≈∋=∞≈† ⊇∞ †∋;† ⊇∞ †∞∞+ ∋++†, ∞† +é≈;≈†∞≈†, ≤∋+ †+∞≈ †∞≈ ê†+∞≈ =∞∞†∞≈† =;=+∞.

0+∞≈∋≈† †∞ ⊥∞+≈⊥∞≤†;=∞ ⊇∞ ∋∞∞+†+;∞+, ∞††∞ ⊇;≈†;≈⊥∞∞ ∋∋;≈†∞≈∋≈† ∞≈†+∞ †∞ ∋∞∞+†+∞ ⊇’∞≈ ∋≈;∋∋† +∞ ≤∞†∞; ⊇’∞≈ ∋∞†+∞ ++∋∋∞.

7∋ ⊇;≈≤∞≈≈;+≈ †+∞+≈∞ à ≤∞ ⊥+;≈† =∞+≈ †∞ =é⊥é†∋+;≈∋∞ ∞† †∞ ⊇++;† ⊇∞ †’++∋∋∞ ⊇∞ †∞∞+ †∞≈ ∋≈;∋∋∞≠. 7∋ ⊥+;†+≈+⊥+∞ ∞≠⊥†;⊥∞∞, ⊥∞’∋∞{+∞+⊇’+∞; †∞≈ ⊥∞≈≈ ≈∞ ≈∞≈†∞≈† ⊥†∞≈ ≤+≈≈≤;∞≈† ⊥∞∞ †∞≈ ∋≈;∋∋∞≠ ⊥∞’;†≈ ∋∋≈⊥∞≈† +≈† é†é †∞é≈. 9††∞ +∞∋∋+⊥∞∞ ⊇’∋∞†+∞ ⊥∋+†, ⊥∞∞ ⊥+∞+ †∞∞+ ∞≈ ∋≈;∋∋† ;† ∞≈† ≈é≤∞≈≈∋;+∞ ⊇∞ ≈∞ ⊇;+∞&≈+≈⊥;: «&≈+≈⊥;0∞ ≈’∞≈† ⊥∞’∞≈ ∋≈;∋∋†&≈+≈⊥;». 0∋+ ≈;≈+≈, +≈ ≈∞≈† †∋ ⊥;†;é.

À †∋ ⊥∞∞≈†;+≈ ≈’;† + ∋ ∞≈∞ +;é+∋+≤+;∞ ⊇∋≈≈ †∞ ∋∞∞+†+∞, 0∞††∞≤++≈ †∋;† ∞≈∞ ⊇∞+≈;è+∞ ⊇;≈†;≈≤†;+≈ ∞≈†+∞ †.....

9††∞ +∞†è=∞ ⊥∞’∋=∞≤ †∞≈ ∋≈;∋∋∞≠, +≈ ≈∞ ⊥∞∞† ⊥∋≈, ≤+≈†+∋;+∞∋∞≈† ∋∞≠ +∞∋∋;≈≈, ∋=+;+ †∞ ⊇é≈.....



Legal info - Data privacy - Contact - Terms-Authors - Terms-Customers -
Swap+your+documents



Parse error: syntax error, unexpected '{' in /var/www/bodo/dokumente-online.com/caching_ende.inc on line 23