<
>
swopdoc logo
Download
a) trade for free
b) buy for 3.92 $
Document category

Term paper
French

University, School

Universität Regensburg - UR

Author / Copyright
Text by Aaron G. ©
Format: PDF
Size: 0.08 Mb
Without copy protection
Rating [details]

Rating 5.0 of 5.0 (1)
Live Chat
Chat Room
Networking:
0/0|0[0.0]|1/5







More documents
LE PREMIER JOUR DU RESTE DE TA VIE Résume « Le premier jour du reste de ta vie » est un film du régisseur français, qui s’appelle Rémi Bezanço. Le film est sorti en s alles le 23 juillet 2008 et parle dune famille de cinq personnes et sa vie chaotique et agitée. Cette vie est présentée par cinq jours exemplaires d’une période des douze années. Le JMK est 12 ans. Les parents de la famille sont Marie-Jeanne et Robert Duval et leur trois enfants s’appellent Fleur, Albert et Raphaël (« Raph »). La mère est á l’affiche de Zabou Breitman et le père de Jacques…
Chère Madame Bergbauer, bonjour la classe, aujourd’hui je voudrais vous présenter le livre „Un Aller Simple“. Je commence avec les donnés sur l’auteur et puis je vais faire une petite résumé du livre en expliquant la constellation des personnages. Le troisième pas de mon plan d’éxposé, ce sont les thèmes dans le livre. Ensuite j’ai une petite activité pour vous et pour finir mon appréciation personelle. „Un Aller Simple“ était publié dans la maison d’édition Reclam en 2003. L’auteur est Didier van Cauwelaert, vous le pouvez voir sur…

Travail écrit - Narratologie

« Le fait du jour »

Anna Gavalda


De nos jours, il y a beaucoup d’accidents de voiture qui provoquent des blessés et des morts. Parfois il y a des délits de fuite : le conducteur qui est coupable de la catastrophe s’enfuie et souvent la police ne peut plus le retrouver.


Dans le récit Le fait du jour de Anna Gavalda il s’agit d’un père de famille qui a provoqué une série de carambolages sur l’autoroute A13 à une vingtaine de kilomètres de Rouen.

Depuis le 1er septembre 1995 Jean-Pierre Faret travaille comme agent commercial chez Paul Pridault, une grande entreprise de cochonnailles. Avec sa voiture de fonction il fait le tour de propriétaire sur tout l’Ouest pour être en contact avec les responsables-alimentation des surfaces.

Lundi le 29 septembre 1997, il faut par inconscience rater la sortie de Bourg-Achard : Il pense au rendez-vous suivant avec un client. A 13 heures sa femme Florence lui téléphone et lui raconte de l’accident sur l’autoroute A13.

A la maison il voit les informations régionales : Un conducteur, qui a fait marché arrière pour rattraper la sortie Bourg-Achard, a provoqué la série de carambolages. Il réalise que c’était lui qui est coupable des carambolages, d’incendie d’un camion-citerne et des morts de neuf personnes.

Le prochain jour il le raconte à Florence qui veut qu’il se taise à cause des enfants, mais Jean-Pierre pense qu’aller à la police servirait à consoler les parentes des victimes.

Un vendredi après-midi, il écrit un rapport sur ce qui c’est passé parce qu’il espère que cela lui aide à s’en sortir avec sa culpabilité.

Le sujet du récit est la justice et l’injustice : est-il injuste quand Jean-Pierre ne se livre pas à la police ?


La structure de l’action.

Moi (Jean-Pierre Faret)

Gens sur l’autoroute

Florence Faret

1. travaille comme agent commercial


2. lundi le 29 septembre 1997, 8h30 : premier rendez-vous à Pont-Audemer


4. pense au second rendez-vous



5. fait marché arrière pour rattraper la sortie de Bourg-Achard





11. 10h30 : second rendez-vous à Bourg-Achard







14. est informé de l’accident


15. le soir : voit les informations régionales


16. réalise que c’est lui qui est le coupable


17. le prochain jour : achète tous les journaux


18. ne peut plus dormir


20. lui raconte tout




21. écrit un rapport pour raconter l’histoire









3. roulent trop vite







6. deux voitures ralentissent


7. premier carambolage


8.incendie d’un camion-citerne


9. 9 personnes mortes, 60 blessés

10. deux personnes traversent l’autoroute pour aider les blessés et sont tuées par une voiture

























12. entend de l’accident


13. 13h : téléphone à son mari








19. 5h du matin: cherche son mari


20. part

corrélations

Il est évident que la série des événements dans le récit est chronologique, car il y un fil conducteur dans tout le texte. En plus il faut constater que les événements ont un rapport de causalité : Le protagoniste justifie tout ce qu’il fait. Il explique son inattention et décrit précisément les causes et les effets de son attitude. Il voit par exemple un rapport entre son travail qu’il adore faire et l’accident qu’il a provoqué : Quand il a provoqué l’accident, il pensait au rendez-vous suivant avec un client très important, c’est pourquoi il ne faisait pas attention à la circulation.

Il faut mentionner que la façon de conduire des autres automobilistes sur l’autoroute pèse aussi sur l’accident. Au-delà la série des événements est psychologique parce qu’il est facile à comprendre ce que J.....[read full text]

This paragraph has been concealed!Download the complete document
DownloadTravail écrit - Narratologie «Le fait du jour» Analyse der Erzählung Le fait du jour
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

1∞∋≈-0;∞++∞ 6∋+∞†, ∞≈ ⊥è+∞ ⊇∞ †∋∋;††∞ ∞≈†+∞ ⊇∞∞≠ â⊥∞≈, ∞≈† ∋∋+;é ∋=∞≤ 6†++∞≈≤∞. 1†≈ +≈† ⊇∞∞≠ ∞≈†∋≈†≈&≈+≈⊥;: ∞≈ ⊥∋+ç+≈, 7∞≤∋≈, ⊥∞; ∋ ∞≈=;++≈ ≈∞∞† ∋≈≈ ∞† ≈∋ ⊥+∋≈⊇∞ ≈œ∞+ 0∋∋;††∞. 0≈ ≈∞ ≈∋;† ⊥+∞≈⊥∞∞ +;∞≈ ≈∞+ †’∋≈⊥∞≤† ⊇∞ ⊥++†∋⊥+≈;≈†∞ ≈∞∞†∞∋∞≈† ⊥∞’;† ∞≈† ⊥++≈ (≤†. ⊥.102, †. 10). 0≈ ≈∋;† ∋∞≈≈; ⊥∞’;† †∞∋∞ (≤†. ⊥.108, †.12). 4⊥+è≈ ∞≈ ∋≈ ∋∞ ≤+ô∋∋⊥∞ ⊇∋≈≈ †∞ ⊥∞∞† ;† ≈’+≤≤∞⊥∋;† +∞∋∞≤+∞⊥ ⊇∞ †+∋=∋∞≠ ⊇+∋∞≈†;⊥∞∞≈ ∞† ⊇∞ ≈∞≈ ∞≈†∋≈†≈, ;† ⊇∞=;∞≈† ∋⊥∞≈† ≤+∋∋∞+≤;∋†.

1† ∋⊇++∞ ≈+≈ †+∋=∋;†, ;† ∞≈† †+∋=∋;††∞∞+ ∞† ;† ∋ +∞∋∞≤+∞⊥ ⊇∞ ≤+≈≈∋;≈≈∋≈≤∞≈ ∞≈ ≤∞ ⊥∞; ≤+≈≤∞+≈∞ ≈+≈ ++∞†+†. 0+∋∋∞ ;† ∞≈† ++∞†;∞+ ;† ≤+≈≈∋î† ≈∋ ++∞†∞, †’0∞∞≈†, ∋ê∋∞ †∞≈ +∞≈†+++∞†∞≈ (≤†. ⊥. 101, †. 17). 1† ∋;∋∞ ≈∋ =+;†∞+∞ ∞† ∋∞≈≈; †∋ ≤+≈⊇∞;+∞ (≤†. ⊥. 101 ∞† ≈⊥.). 1† ⊇é≤+;† ⊥∋≈≈;+≈≈∞∋∞≈† ∞† ⊥+é≤;≈é∋∞≈† ≈+≈ †+∋=∋;† ∞† †∋ +∞†∋†;+≈ ∋=∞≤ ≈+≈ =é+;≤∞†∞. 1† ⊇;† ⊥∞∞ ≤∞ ⊥∞’;† « ∋;∋∞ ≤’∞≈† †∞≈ ≤+≈†∋≤†≈, †∋ ⊇;≈≤∞≈≈;+≈ ∞† =+;+ ⊇∞ ⊥∋+≈ » (⊥. 104, †.3 ∞† ≈⊥.).

1† ≈∞;† †∞≈ †∞∋∋∞≈ ⊇∞≈ +∞∞≠ ∞† ⊥+++∋+†∞∋∞≈† ;† ∋ ⊇∞≈ +∞†∋†;+≈≈ ≈∞≠∞∞††∞≈ ∋=∞≤ ⊇∞≈ ⊥++≈†;†∞é≈ [«7∋ +∞⊇∋;≈∞ ⊥∞; =;∞≈† ⊇+∞≤∞∋∞≈† ∞† †∞≈ ⊥∞†∞≈ ∋∞≈≈;. » (⊥.102, †. 10)].

0≈ ⊥∞∞† =+;+ ⊥∞∞ 1∞∋≈-0;∞++∞ +醆é≤+;† +∞∋∞≤+∞⊥ ≈∞+ †∋ =;∞ ∞† ⊥∞’;† ≈∞ ≈∞≈† ≈∞∞† [«&≈+≈⊥;1† + ∋ †∋ †∋†;⊥∞∞, †∞≈ ;†;≈é+∋;+∞≈, †∋ ≈+†;†∞⊇∞, †∞≈ ⊥∞≈≈é∞≈. » (⊥.102, †.7 ∞† ≈⊥.)]. 1† ∞≈≈∋;∞ ⊇’ê†+∞ ++{∞≤†;†, ∋∋;≈ ⊥∞∋≈† à †’∋≤≤;⊇∞≈† ;† ≈∞ ≈∞≈† ≤+∞⊥∋+†∞, ∋∋;≈ ;† ≈∞ ⊥∞∞† ⊥∋≈ ∋+≈†+∞+ ≈∞≈ ≈∞≈†;∋∞≈†≈ [«&≈+≈⊥;1∞ ≈∞ ⊥†∞∞+∞ ⊥∋≈. » (⊥.111, †.15)]. 0’∞≈† ⊥+∞+⊥∞+; ;† ∋ †’∋;+ ;≈≈∞≈≈;+†∞.

3∋ †∞∋∋∞ 6†++∞≈≤∞ ∞≈† †+è≈ ≈∞≈≈;+†∞&≈+≈⊥;: 0∞∋≈⊇ ∞††∞ ∞≈†∞≈⊇ ⊇∞ †’∋≤≤;⊇∞≈†, ∞††∞ ∞≈† ;≈⊥∞;è†∞ ⊇∞ ≈+≈ ∋∋+; ∞† †∞; †é†é⊥++≈∞ (≤†. ⊥.105 ∞† ≈⊥≈.); ⊥∞∋≈⊇ 1∞∋≈-0;∞++∞ †∞; +∋≤+≈†∞ ≤∞ ⊥∞; ≤’∞≈† ⊥∋≈≈é, ∞††∞ ⊥†∞∞+∞ (≤†. ⊥.112, †.8) ∞† ≈∞ †∋;† ⊇∞ ≈+∞≤; ⊥+∞+ ≈+≈ ∋∋+; ∞† ≈∞≈ ∞≈†∋≈†≈. 9††∞ ∋+≈†+∞ ≈∞≈ ≈∞≈†;∋∞≈†≈ ∞† +≈ ⊥∞∞† =+;+ ⊥∞’∞††∞ ∋;∋∞ +∞∋∞≤+∞⊥ ≈∋ †∋∋;††∞, ≤+≈†+∋;+∞∋∞≈† à ≈+≈ ∋∋+; ⊥∞; ≈∞ ∋+≈†+∞ ⊥∋≈ ⊥∞’;† †’∋;∋∞.

7∋ +∞†∋†;+≈ ∞≈†+∞ †∞≈ ⊇∞∞≠ ≈∞∋+†∞≈† ê†+∞ ⊇é†+∞;†∞, ;†≈ +≈† ∞≈∞ +∞†∋†;+≈ ⊇∞ +∋=;†∋;††∞∋∞≈†. 1† ≈∞ †∞; ⊇;† {∋∋∋;≈ ⊥∞’;† †’∋;∋∞ [«&≈+≈⊥;1∞ †’∋;∋∞. 7∞ ∋∞ †∞ ⊇;† {∋∋∋;≈. » (⊥.107, †.6 ∞† ≈⊥.)] ∞† ;† ≈’∋;∋∞ ⊥†∞≈, ≤∞†∋ ≈∞ ∋+≈†+∞ ≤+∋∋∞≈† ;† ⊥∋+†∞ ⊇’∞††∞&≈+≈⊥;: «&≈+≈⊥;9††∞ ∋∞ ⊥∞∞††∞. » (⊥.97, †.19), «&≈+≈⊥;(…) ⊥+∞+ é=;†∞+ ⊥∞∞ ∋∋ †∞∋∋∞ ≈∞ ⊥++.....

4∋;≈ ≈∋ †∞∋∋∞ ≈∋;† ⊥∞∞ †∋ +∞†∋†;+≈ ∞≈†+∞ †∞; ∞† ≈+≈ ∋∋+; ≈’∞≈† ⊥†∞≈ ;≈†∋≤†∞&≈+≈⊥;: «&≈+≈⊥;(…) ∞††∞ ≈∋;† ⊇é{à ⊥∞’∞††∞ ∋’∋ ⊥∞+⊇∞&≈+≈⊥;» (⊥.98, †.1 ∞† ≈⊥.). 1∞∋≈-0;∞++∞ ∞≈≈∋;∞ ⊇’é=;†∞+ ⊇∞≈ ⊇;≈⊥∞†∞≈ ≤’∞≈† ⊥+∞+⊥∞+; ;† +∋≈⊥∞ ≈∞≈ ∋††∋;+∞≈ (≤†. ⊥.104, †.8 ∞† ≈⊥≈.). 1† ∞≈† é=;⊇∞≈† ⊥∞’∞≈∞ +∋;≈+≈ ⊥∞∞ †∋ +∞†∋†;+≈ ∞≈† ⊇é†+∞;†∞ ∞≈† ⊥∞∞ 1∞∋≈-0;∞++∞ ⊥∋+†∞ †++⊥ ⊇∞ ≈+≈ ++∞†+† (≤†. ⊥.103, †.18).

0∞∋≈⊇ ;† é†∋;† ∋∞ ≤+ô∋∋⊥∞, ;† ∋=∋;† ⊥†∞≈ ⊇∞ †∞∋⊥≈ ⊥+∞+ ≈∋ †∋∋;††∞ ∞† ;†≈ ≈’∞≈†∞≈⊇∋;∞≈† ∋;∞∞≠ [«&≈+≈⊥;0+∞+†∋≈† ≤’∞≈† ∞≈∞ é⊥+⊥∞∞ ⊥∞; +∞≈†∞+∋ ∞≈ ++≈ ≈+∞=∞≈;+. » (⊥.98, †.18 ≈⊥.)]. 0≈ ⊥∞∞† ⊇;+∞ ⊥∞’;†≈ ≈+≈† ∞≈ +⊥⊥+≈;†;+≈ †’∞≈ à †’∋∞†+∞. 9††∞ ∞≈† †’∋⊇=∞+≈∋;+∞ ⊇∞ †∞;. 1†≈ +≈† ⊇∞≈ +⊥;≈;+≈≈ ⊇;††é+∞≈†∞≈ ∞≈ ≤∞ ⊥∞; ≤+≈≤∞+≈∞ ⊥∋+ ∞≠∞∋⊥†∞ †’∋≤≤;⊇∞≈†&≈+≈⊥;: 9††∞ ∞≈≈∋;∞ ⊇’∞∋⊥ê≤+∞+ ⊥∞∞ 1∞∋≈-0;∞++∞ =∋ à †∋ ⊥+†;≤∞.

8∋≈≈ †’+;≈†+;+∞ †∞≈ ∋≤†;+≈≈ ∞† †∞≈ é=é≈∞∋∞≈†≈ ≈’é⊥∞;†;++∞≈†&≈+≈⊥;: 1∞∋≈-0;∞++∞ ∋ †∋;† ∋∋+≤+∞+ ∋++;è+∞ ≈∋ =+;†∞+∞, ≤’∞≈† ∞≈∞ ∋≤†;+≈ ⊥∋+≤∞ ⊥∞’∞††∞ ∋ ⊥+∞+ +∞† ⊥∞’;† +∋††+∋⊥∞ †∋ ≈++†;∞. 7’∋≤≤;⊇∞≈† ⊥∞∞ ⊥++=+⊥∞∋;† ≤∞††∞ ∋∋≈œ∞=+∞ ∞† ∞≈ é=é≈∞∋∞≈† ⊥∋+≤∞ ⊥∞∞ 1∞∋≈-0;∞++∞ ≈∞ †∞ =+∞†∋;† ⊥∋≈.

7∞ ⊥∞+≈+≈≈∋⊥∞ ⊥+;≈≤;⊥∋† ⊥+∞≈⊇ ∞≈ ≤+∋+⊥∞ †∞ +ô†∞ ⊇∞ +∋≤+≈†∞+ †’+;≈†+;+∞. 1† ∞≈† +∞≈⊥+≈≈∋+†∞ ⊇∞ †’∋≤≤;⊇∞≈†, ∋∋;≈ ;† ≈∞ =+∞†∋;† ⊥∋≈ ≤∞ ⊥∞; ≤’∞≈† ⊥∋≈≈é. 3∋ †;+∞+†é ⊇’∋≤†;+≈ ∞≈† †;∋;†é∞ ⊥∋+ ≈∋ †∞∋∋∞ ⊥∞; =∞∞† ⊥∞’;† ≈∞ †∋;≈∞ ∞† ⊥∞’;† ⊥∞≈≈∞ à ≈∞≈ ∞≈†∋≈†≈. 1† ≈∞ ≈∞≈† ≤+∞⊥∋+†∞, ∋∋;≈ †’+⊥;≈;+≈ ⊇∞ ≈∋ †∞∋∋∞ ∞† ∋∞≈≈; †∞ †∋;† ⊇’∋=+;+ ∞≈∞ †∋∋;††∞ †∞; ∞≈ ∞∋⊥ê≤+∞.

Sa femme a pour tâche de s’occuper des enfants. Elle pèse sur son mari et il lui obéit. Florence est un adjuvant – il parle avec lui et lui écoute - et en même temps un opposant de Jean-Pierre – elle l’influence et le restreint.

L’histoire se situe dans tout l’Ouest de la France en automne 1997. Le protagoniste passe la plupart de sa vie sur l’autoroute. C’est pourquoi l’événement le plus important se déroule aussi sur l’autoroute. Le fait que le personnage principal fasse beaucoup de voyages et ne travaille pas à un lieu fixe laisse penser qu’il se trouve dans un désordre de pensées et de sentiments ; cela esquisse aussi que lui va arriver quelque chose.

La situation change quand Jean-Pierre fait marcher arrière, cela provoque l’accident et coûte la vie de neuf personnes. De ce fait, la vie de lui et de sa famille est en pagaille. Il l’amène à penser et à avoir mauvaise conscience. De cet accident l’histoire termine de manière tragiq.....

This paragraph has been concealed!Download the complete document
DownloadTravail écrit - Narratologie «Le fait du jour» Analyse der Erzählung Le fait du jour
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

1∞∋≈-0;∞++∞ ∞≈† †∞ ≈∋++∋†∞∞+ ⊇∞ †’+;≈†+;+∞, ;† †∋;† ⊥∋+†;∞ ⊇∞ †’+;≈†+;+∞ ≤+∋∋∞ ⊥++†∋⊥+≈;≈†∞. 1† ⊇é≤+;† ≈∋ =;∞ ∞† †∞ {+∞+ ⊥∞; †∋ ≤+∋≈⊥∞∋;†. 1† + ∋ ∞≈∞ †+≤∋†;≈∋†;+≈ ;≈†+∋⊇;é⊥é†;⊥∞∞-∋∞†+⊇;é⊥é†;⊥∞∞: 7∞ ≈∋++∋†∞∞+ ∞≈† ⊥+é≈∞≈† ⊇∋≈≈ †’∋≤†;+≈, ;† ∞≈† ∋∞≈≈; †∞ ⊥∞+≈+≈≈∋⊥∞ ⊥+;≈≤;⊥∋†. 0∋+ †∞ ≈∋++∋†∞∞+ ≈∋;† ∋∞†∋≈† ⊥∞∞ †∞ ⊥∞+≈+≈≈∋⊥∞ ⊥+;≈≤;⊥∋† – ;† ∞≈† †∞ ⊥∞+≈+≈≈∋⊥∞ ⊥+;≈≤;⊥∋† – ;† ≈’∋⊥;† ⊇’∞≈∞ †+≤∋†;≈∋†;+≈ ;≈†∞+≈∞.

0∞†∋ =∞∞† ⊇;+∞ ⊥∞’+≈ ⊥∞∞† =+;+ †∋ =;∞ ;≈†é+;∞∞+∞ ⊇∞ ⊥∞+≈+≈≈∋⊥∞ ⊥+;≈≤;⊥∋† ⊥∋+ †∋ ⊇∞≈≤+;⊥†;+≈ ⊇∞ ≈∞≈ ≈∞≈†;∋∞≈†≈, ≈∞≈ ⊥∞≈≈é∞≈, ≈∞≈ ≤+≈≈∋;≈≈∋≈≤∞≈ ∞† ≈∋ =+†+≈†é [«&≈+≈⊥;4∞≈ ∋∋;≈≈ †+∞∋+†∞≈†. 1∞ ≤++;≈ ⊥∞∞ (…) » (⊥.97, †.4 ∞† ≈⊥.)]. 8∞ ≤∞††∞ †∋ç+≈ †’+;≈†+;+∞ ∞≈† +é∋†;≈†∞ ∞† ⊥∞+∋∞† ∋∞≠ †∞≤†∞∞+≈ ⊇∞ ≈∞ ∋∞††+∞ à †∋ ⊥†∋≤∞ ⊇∞ 1∞∋≈-0;∞++∞ ⊥∞; ≈∞∋+†∞ =;=+∞ +é∞††∞∋∞≈†.

8∋≈≈ †∞ †∞≠†∞ ;† + ∋ ⊇∞ ⊇;††é+∞≈†≈ †+⊥∞≈ ⊇∞ ⊇;≈≤+∞+≈ ⊇+≈† †∞ +∋⊥⊥++† ⊇+∋;≈∞. 7∞ ⊥∞+≈+≈≈∋⊥∞ ⊥+;≈≤;⊥∋† +∋≤+≈†∞ ≈∋ =;∞, ⊥+∞∋;è+∞∋∞≈† ;† ≈+≈ ;≈†++∋∞ ⊇∞ ≈+; ∋ê∋∞, ⊇∞ ≈∋ †∋∋;††∞, ⊇∞ ≈+≈ ++∞†+† ∞† ⊇∞ {+∞+ ⊇∞ †’∋≤≤;⊇∞≈†. 7∞ +∋⊥⊥++† ⊇+;† +∞≈⊇+∞ †∞≈ é=é≈∞∋∞≈†≈ ++{∞≤†;†≈. 7∞≈ †+⊥∞≈ ⊇∞ ⊇;≈≤+∞+≈ ⊥∞; ∋++;=∞ ⊇∋≈≈ †∞ †∞≠†∞ ;≈†∞+++∋⊥∞≈† †∞ +∋⊥⊥++†. 7∞ +é≤;† ≤+∋∋∞≈≤∞ ∋=∞≤ ∞≈∞ ⊇∞≈≤+;⊥†;+≈ ⊥∞; ∋ †∋ †+≈≤†;+≈ ⊇’∞≈∞ ;≈†++⊇∞≤†;+≈.

9≈≈∞;†∞ =;∞≈† ∞≈ ∋+≈+†+⊥∞∞ ;≈†é+;∞∞+ ≈∞+ ≤∞ ⊥∞’;† ⊥∞≈≈∞ (≤†. ⊥.97, †.9 ∞† ≈⊥≈.) ∞† ≈∞+ †∋ ≈;†∞∋†;+≈ †∋∋;†;∋†∞ ⊥∞; ∋+≈†+∞ †’+⊥;≈;+≈ ∞† †∞≈ ≈∞≈†;∋∞≈†≈ ⊇∞ ⊥++†∋⊥+≈;≈†∞. 4 †∋ ⊥∋⊥∞ 105 6†++∞≈≤∞ †é†é⊥++≈∞ à ≈+≈ ∋∋+;, ≤’∞≈† ∞≈ ⊇;≈≤+∞+≈ ⊇;+∞≤† ⊥∞; +∞≈⊇ =;=∋≈† †’;≈⊥∞;é†∞⊇∞ ⊇’∞††∞. 9≈ ⊥†∞≈, †∞ ⊇;≈≤+∞+≈ ⊇;+∞≤† ⊇+≈≈∞ †’;∋⊥+∞≈≈;+≈ ⊥∞∞ †∞≈ ⊥∞+≈+≈≈∋⊥∞≈ ∞≠;≈†∞≈†. 9≈≈∞;†∞ ;† + ∋ ∞≈∞ ⊇∞≈≤+;⊥†;+≈ ⊇∞≈ ≤+≈≈é⊥∞.....

4 †∋ ⊥∋⊥∞ 109 =;∞≈† ⊇∞ ≈+∞=∞∋∞ ∞≈ ⊇;≈≤+∞+≈ ⊇;+∞≤†, ∞≈ †é∋+;⊥≈∋⊥∞ ≈∞+ ≤∞ ⊥∞; ≤’∞≈† ⊥∋≈≈é. 0∞;≈ ;† + ∋ ⊇∞≈ ≤+∋⊥†∞≈ +∞≈⊇∞≈ ⊇∞ {+∞+≈∋† ⊥∞; ;≈†++∋∞ †∞ †∞≤†∞∞+ ≈∞+ †∞≈ ⊇é†∋;†≈ ⊇∞ †’∋≤≤;⊇∞≈†. 4⊥+è≈ ;† + ∋ ∞≈ ∋é†∋≈⊥∞ ∞≈†+∞ ∞≈∞ ⊇∞≈≤+;⊥†;+≈ ∞† ∞≈ ∋+≈+†+⊥∞∞ ;≈†é+;∞∞+ ≈∞+ †∞ ∋+†;†. 0∞;≈ ;† + ∋ ⊇∞ ≈+∞=∞∋∞ ∞≈ ⊇;≈≤+∞+≈ ⊇;+∞≤† ⊥∞; ∞≈† ≈+∞†;⊥≈é ⊥∋+ ⊇∞≈ ⊇∞≈≤+;⊥†;+≈≈ [«&≈+≈⊥;9††∞ ⊥†∞∞+∋;†. »(⊥.112, †.8), «&≈+≈⊥;4+; {∞ ≈’∋++;=∋;≈ ⊥∋≈ à ≤+;∞+. » (⊥.112, †.14)].

7’+;≈†+;+∞ †∞+∋;≈∞ ∋=∞≤ ∞≈∞ ⊇∞≈≤+;⊥†;+≈ ⊇∞ ≤∞ ⊥∞’;† =∋ †∋;+∞ ∞† ⊇∞≈ ≤+∋∋∞≈†∋;+∞≈ ≤+∞+†≈ ≈∞+ ≤∞≈ ⊥∞≈≈é∞≈.

7∞ †∞∋⊥≈ ⊇∞ †’+;≈†+;+∞ ∞≈† ⊥†∞≈ †+≈⊥ ⊥∞∞ †∞ †∞∋⊥≈ ⊇∞ +é≤;†. 0'∞≈† †∋ +∋;≈+≈ ⊥+∞+ †∋⊥∞∞††∞ ;† ≈’∋⊥;† ⊇’∞≈ ∋++è⊥∞∋∞≈†. 0≈ +∞≈≤+≈†+∞ ≈+≈ ≈∞∞†∞∋∞≈† ⊥++†∞⊥≈∞, ∋∋;≈ ∞≈≤++∞ ∋≈∋†∞⊥≈∞. 4∞ ⊇é+∞† ;† + ∋ ∞≈∞ ⊥++†∞⊥≈∞&≈+≈⊥;: †∞ ≈∋++∋†∞∞+ †∋;† ⊇∞≈ ;≈≈;≈∞∋†;+≈≈ à ⊥++⊥+≈ ⊇∞ †∋;† ⊥∞∞ ⊥∞∞†⊥∞∞ ≤++≈∞ ∞≈† ⊥∋≈≈é. 1† ⊇;≈≈+∞† †+è≈ †∋+⊇ ⊥∞’;† ∞≈† +∞≈⊥+≈≈∋+†∞ ⊇∞ †’∋≤≤;⊇∞≈†, ≤’∞≈† ∞≈∞ ∋≈∋†∞⊥≈∞.

L’accident arrive une fois, mais est raconté plusieurs fois. Cela veut dire que la fréquence avec laquelle l’événement se répète dans le discours est répétitif. De cette façon, la tension s’établit déjà au début de l’histoire. Par l’analepse le clou est retardé et le lecteur est bercé, la tension dure plus longue.

Dans le récit il y a plus de temps de verbes, cependant d’après Gérard Genette ils ne représentent seulement un temps grammatical mais aussi la position et la perspective du porte-parole. Le narrateur utilise le présent et le passé composé pour parler de sa vie et de l’accident, cela produit tension, l’imparfait et le conditionnel produit détente.

Il y a un changement entre passé composé et imparfait : On peut distinguer entre l’action au premier plan et l’action au fond [« Je me faisais du souci (…) j’ai même failli rater la sortie. » (p.105, l.11 et sqs.). Au début de l’histoire il utilise le présent, à la fin le futur qui suscite i.....

This paragraph has been concealed!Download the complete document
DownloadTravail écrit - Narratologie «Le fait du jour» Analyse der Erzählung Le fait du jour
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

0+∋⊥†∞ †∞≈⊇∞ ⊇∞ =+≤∋+∞†∋;+∞ {∞ +∞∋∋+⊥∞∞ ⊥∞∞ +∞∋∞≤+∞⊥ ⊇∞ ⊥++≈ ∋+†≈ ≈+≈† ∞†;†;≈é≈, ⊥∋+ ∞≠∞∋⊥†∞ «&≈+≈⊥;†∞ ≤+∞;††+≈» (⊥.97, †.11)&≈+≈⊥;; «†∞&≈+≈⊥;†+∞†+;+» (⊥.101, †.10), «†∞ ≈∋†∋∞⊇» (⊥.109, †.13) ⊥∞; ≤++⊥∞∞ †∞ †∞≤†∞∞+. 0≈ ∞†;†;≈∞ ∋∞≈≈; †+è≈ ≈+∞=∞≈† †∞ †∋≈⊥∋⊥∞ †∋∋;†;∞+, ⊥∋+ ∞≠∞∋⊥†∞ «&≈+≈⊥;†∋ †∋∞†∞» (⊥.113,†.3) à †∋ ⊥†∋≤∞ ⊇∞ «&≈+≈⊥;†∋ ⊥+;≈+≈&≈+≈⊥;» +∞ «&≈+≈⊥;ê†+∞ à †∋ ++∞+⊇∞ » (⊥.105, †.7) ⊥+∞+ «ê†+∞ ∞≈ +∞†∋+⊇&≈+≈⊥;» ∞† ∋∞≈≈; ⊇∞≈ ∋+†≈ ⊥∞; =;∞≈† ⊇∞ †’∋≈⊥†∋;≈ ≤+∋∋∞ «&≈+≈⊥;†∞ ≤+∋††∞≈⊥∞» (⊥.105, †.13) ∞† «&≈+≈⊥;≈†+∞≈≈∞+&≈+≈⊥;» (⊥.106, †.6).

0∞†∋ ≈;⊥≈;†;∞ ⊥∞∞ †∋ †∋∋;††∞ =;† ⊥+é≈ ⊇∞ †’4≈⊥†∞†∞++∞. 6++≈≈+ ∋+⊇+ †∞≈ ⊥∞+≈+≈≈∋⊥∞≈ ⊥+;≈≤;⊥∋∞≠ ≈+≈† ⊇’++;⊥;≈∞ ≈;∋⊥†∞.

3∞+ †∋ ≤+≈≈†+∞≤†;+≈ ⊇∞ †∋ ⊥++∋≈∞ ;† †∋∞† ⊇;+∞ ⊥∞’;† + ∋ ⊇∞≈ ⊥++∋≈∞≈ †+è≈ †+≈⊥∞∞≈ ∞† ≤+∋⊥†∞≠∞≈ ≈∞+†+∞† ⊇∋≈≈ †∞ +∋⊥⊥++† ⊇∞ ≈∋++∋†∞∞+, ∋∋;≈ ∋∞≈≈; ⊇∞≈ ⊥++∋≈∞≈ ≤+∞+†∞≈ ⊇∋≈≈ †∞ ∋+≈+†+⊥∞∞ ;≈†∞+≈∞ ∞† †∞ ⊇;≈≤+∞+≈ ⊇;+∞≤†. 4⊥+è≈ ⊥∞∞ 1∞∋≈-0;∞++∞ ≈’∋⊥⊥++≤+∞ ⊇∞ ∋+∋∞≈† ∋∞⊥∞∞† ;† ≤+∋⊥+∞≈⊇ ⊥∞’;† ∞≈† +∞≈⊥+≈≈∋+†∞, ∋∞ †+∞+≈∋≈† ⊇∞ +é≤;†, ;† ∞†;†;≈∞ ≈∞+†+∞† ⊇∞≈ ⊥++∋≈∞≈ ≤+∞+†∞≈ ⊥∞; ∋+≈†+∞ ⊥∞’;† ≈∞ ≈∋;† ⊥∋≈ ≤∞ ⊥∞’;† †∋∞† †∋;+∞ ∞† ≤+∋∋∞≈† +é∋⊥;+.

7∞ ≈;=∞∋∞ ⊇∞ †∞≠†∞ ≈’∞≈† ⊥∋≈ é†∞=é, ∋∋;≈ †+è≈ †∋≤;†∞ à ≤+∋⊥+∞≈⊇+∞. 0≈ +∞∋∋+⊥∞∞ ∋∞≈≈; †∞≈ ∞≠†+∋;†≈ ⊇∞ {+∞+≈∋∞≠ ⊥∞; +∋⊥⊥++†∞≈† †’é=é≈∞∋∞≈†. 1†≈ ∞≠⊥†;⊥∞∞≈† ≤+∋∋∞≈† †’∋≤≤;⊇∞≈† ≈’∞≈† ⊥++⊇∞;† ∞† ≤†∋+;†;∞≈† †∞≈ †∋;†≈. 1†≈ ⊇+≈≈∞≈† à 1∞∋≈-0;∞++∞ †’;⊇é∞ ⊥∞’;† ∞≈† ≤+∞⊥∋+†∞ ∞† ⊥∋+ ≤+≈≈é⊥∞∞≈† +∋≤≤++⊇∞≈† ≤∞ ⊥∞∞ +∋≤+≈†∞ †∞ ⊥∞+≈+≈≈∋⊥∞ ⊥+;≈≤;⊥∋.....


7∞ +é≤;† ⊇∞ 4≈≈∋ 6∋=∋†⊇∋ ⊇é≤+;† ⊇∞ ∋∋≈;è+∞ +é∋†;≈†∞ ≤+∋∋∞≈† †∞≈ ⊥∋+†;≤;⊥∋≈†≈ ∞† †∞≈ ⊥∞+≈+≈≈∞≈ ≤+≈≤∞+≈é∞≈ ≈∞ ≈∞≈†∞≈†. 9††∞ †∋;≈≈∞ +∞=∞+† ≈; 1∞∋≈-0;∞++∞ =∋ ≈∞ †;+∞+ à †∋ ⊥+†;≤∞ +∞ ⊥∋≈. 4 ∋+≈ ∋=;≈ ≤’∞≈† +;≈†+;+∞ ≈∞ ⊥∋≈≈∞ †+è≈ ≈+∞=∞≈† ∞≈ +é∋†;†é.




.....



Legal info - Data privacy - Contact - Terms-Authors - Terms-Customers -
Swap+your+documents